nl fr en

Mission

La Toneelhuis, le plus grand théâtre de la ville de Flandre, est une maison de diversité et de rencontre pour artistes, disciplines artistiques et publics qui suivent leur propre voie. Dans l’édifice historique du théâtre Bourla, au cœur de la ville, la Toneelhuis réunit des créateurs de théâtre aux profils très différents qui produisent sous un même toit des œuvres contemporaines et innovantes au rayonnement international. Leur diversité artistique est un reflet de la pluralité de positions qui caractérise notre société. Les créateurs de la Toneelhuis réalisent et présentent leurs spectacles au Bourla, hors les murs et dans des théâtres en Belgique et à l’étranger. 


Lisez ici le texte de la mission extensive de la Toneelhuis:

La Toneelhuis est le théâtre de la ville d’Anvers et la plus grande compagnie de théâtre de Flandre. La Toneelhuis occupe l’édifice historique du théâtre Bourla, au cœur de la ville. La force artistique de la Toneelhuis réside avant tout dans la grande diversité de créateurs de théâtre qui y travaillent sous un même toit, avec leurs spécificités et leurs singularités. Cette diversité artistique souhaite refléter la pluralité de notre époque. Le « modèle Toneelhuis » est apprécié et suivi sur le plan national et international pour l’importante contribution qu’il apporte au débat sur les théâtres municipaux et autres grandes structures ou institutions de théâtre.  

Depuis que Guy Cassiers a pris la direction artistique de la Toneelhuis en 2006, il a fait de cette diversité artistique le cœur battant de la maison: Olympique Dramatique, Benjamin Verdonck, FC Bergman, Mokhallad Rasem et lui-même y créent leurs œuvres. Tous produisent du théâtre contemporain et innovant, qui aborde aussi bien des thèmes très particuliers que des récits grand public. Théâtre de répertoire et de texte, théâtre hautement visuel, utilisation intense de technologie audiovisuelle, travail artisanal à petite échelle, interventions dans l’espace public et théâtre pour grande scène y cohabitent.

Depuis 2017, la palette s’est encore enrichie grâce au projet P.U.L.S. (Project for Upcoming artists for the Large Stage), un trajet quadriennal qui permet à de jeunes talents émergents – Timeau De Keyser, Hannah De Meyer, Lisaboa Houbrechts et Bosse Provoost – d’évoluer, chacun à son rythme, vers la grande scène.

Au cours des dernières années, la Toneelhuis a également porté son attention sur la démographie changeante de la ville. De nouveaux créateurs, aux origines diverses, se présentent avec leurs propres histoires et leurs propres publics et revendiquent, à juste titre, leur place dans le paysage artistique et culturel. Le projet LevelUp propose à ces jeunes talents issus de la diversité des ateliers et des possibilités de montrer leurs créations au Bourla.

Dans ce contexte, la Toneelhuis soutient aussi, en collaboration avec d’autres partenaires anversois, l’initiative De Nieuwe Spelers, un trajet théâtral pour jeunes de 16 à 25 ans, en vue de les préparer aux examens d’entrée des formations de théâtre.

 

Une maison de créateurs

La Toneelhuis est le plus grand théâtre de la ville de Flandre. Depuis 2006, Guy Cassiers en est le directeur artistique. Avant cela, de 1999 à 2006, il a assuré la direction artistique du ro theater à Rotterdam.

Lors de sa nomination à la tête de la Toneelhuis, il a décidé de remplacer le modèle classique du théâtre municipal – un ensemble fixe de comédiens autour d’un ou plusieurs metteur(s) en scène –par un nouveau modèle regroupant différents créateurs de théâtre sous le toit de la Toneelhuis pour y réaliser leurs spectacles.

À l’heure actuelle, cinq créateurs/collectifs de théâtre font partie de cette équipe :

Ensemble, ces artistes forment le profil artistique pluriel de la Toneelhuis. En sa qualité de théâtre de la ville, la Toneelhuis ne promeut pas une forme de théâtre en particulier comme unique réponse pertinente à la réalité complexe actuelle, mais se définit sur le plan artistique par l’alignement d’une multiplicité de réponses. La pluralité artistique et les différences individuelles entre les créateurs de la Toneelhuis sont des éléments essentiels de son fonctionnement. Avec des projets et des actions hors les murs et dans des lieux surprenants de FC Bergman, Benjamin Verdonck et Mokhallad Rasem, la Toneelhuis engage par ailleurs un dialogue de nature différente avec la ville et ses habitants.

Pour la Toneelhuis, il s’agit fondamentalement de générer un « intérêt » artistique ou plutôt un « inter-être » (une fonction intermédiaire). L’unicité et la richesse de la Toneelhuis découlent du dialogue entre ses différentes expressions artistiques. L’intérêt naît de la dynamique entre spectacle et public, autonomie artistique et engagement social, puissance de la parole et force de l’image, originalité et expérience, audace et métier, tradition et expérimentation, hic et nunc et long terme, local et global, diversité des disciplines artistiques et des créateurs.

Les productions de la Toneelhuis sont intensément suivies dans tout le pays, mais bien au-delà des frontières aussi. Le « modèle Toneelhuis » est entre-temps une référence (inter)nationale dans la réflexion de théâtres de ville et de grandes institutions qui s’inspirent à la fois de la générosité de ce modèle permettant à différents créateurs de développer leur œuvre sur le long terme et de son flux bénéfique d’allers et de venues.

 

P.U.L.S.

P.U.L.S. ou Project for Upcoming Artists for the Large Stage est une nouvelle initiative de la Toneelhuis. P.U.L.S. s’adresse explicitement à une jeune génération de créateurs de théâtre. Le projet vise à soutenir quatre jeunes talents théâtraux (Hannah De Meyer, Lisaboa Houbrechts, Timeau De Keyser et Bosse Provoost) dans leur évolution individuelle, selon le propre rythme de chacun, vers la grande scène. Cinq hommes de théâtre de renommée internationale suivent cette évolution en tant qu’interlocuteurs : Jan Lauwers, Alain Platel, Jan Fabre, Ivo van Hove et l’initiateur du projet, Guy Cassiers.


URBAIN!

À Anvers, comme ailleurs, la démographie urbaine évolue à une vitesse vertigineuse. La ville est désormais super-diverse. De nouveaux créateurs, aux origines diverses, se présentent avec leurs propres histoires et leurs propres publics et revendiquent, à juste titre, leur place dans le paysage artistique et culturel. Avec le centre des jeunes Kavka, la Toneelhuis a lancé le projet LevelUp qui propose à de jeunes talents issus de la diversité des ateliers et des possibilités de montrer leurs créations au Bourla dans le cadre du programme I HATE MONDAYS. Dans ce contexte, la Toneelhuis soutient aussi, en collaboration avec d’autres partenaires anversois, l’initiative De Nieuwe Spelers, un trajet théâtral pour jeunes de 16 à 25 ans, en vue de les préparer aux examens d’entrée des formations de théâtre.