nl fr en

Timeau De Keyser

Timeau De Keyser (°1988) a achevé son Master en Arts dramatiques en 2011 à l’École des Arts (KASK) à Gand. Avec Hans Mortelmans et Simon De Winne, il fonde la compagnie Tibaldus parallèlement à ses études. Après une série de spectacles plutôt abstraits comme Paard: een opera, un intérêt renouvelé pour le « jeu théâtral » germe au sein de la compagnie qui remet dès lors le comédien au centre de ses créations. Dans l’œuvre de l’auteur polonais Witold Gombrowicz, la compagnie trouve matière appropriée pour poursuivre le développement de sa vision (du jeu), avec pour résultats deux spectacles aigus : Yvonne, Prinses van Bourgondië et Het Huwelijk. « Pour qu’il soit du jeu, le jeu doit être sérieux. » Timeau De Keyser travaille également en tant que réalisateur de cinéma. Son premier long-métrage Étangs Noirs (réalisé avec Pieter Dumoulin) est sorti au printemps 2019.

Avec Tibaldus il a créé, entre autres, Paard : een opera (2010), 4/3 (2012) et Persona (2013). De manière frappante, il choisit de travailler aussi bien avec des acteurs professionnels que non professionnels. Après ces premiers spectacles, plutôt abstraits et visuels, germe un intérêt renouvelé pour le « jeu théâtral » dans lequel « l’acteur » occupe à nouveau une place centrale. Dans l’œuvre de l’auteur polonais Witold Gombrowicz, les membres de Tibaldus trouvent la matière appropriée pour poursuivre le développement de leur vision (du jeu). Cela aboutit d’abord à Yvonne, Prinses van Bourgondië, dont la première a lieu au Théâtre Bourla, en 2016. Dépouillé de tous les moyens théâtraux, Tibaldus se concentre de manière radicale sur le jeu. Avec uniquement des mouvements dansants minimes et une concentration maximale sur les mots, les acteurs incarnent – littéralement – le sens du texte de Gombrowicz. « La combinaison d’Yvonne, Princesse de Bourgogne de Gombrowicz avec la poétique de Tibaldus : un couplage idéal. Aussi bien pour les acteurs que pour les spectateurs », écrit Jasper Delbeke dans Etcetera. Dans le cadre du festival Love at first Sight II, Tibaldus présente des textes de Hans Mortelmans dans l’installation Nooit Opgevoerd Toneel, une série « d’incidents » dérangeants qui empêche les acteurs de parvenir à jouer la véritable pièce. L’esprit de Gombrowicz semblait une fois de plus hanter la scène. Ce n’est donc pas par hasard que Tibaldus ait monté la deuxième pièce de l’écrivain polonais, Le Mariage, comme la suite d’Yvonne. À nouveau, une formidable concentration sur le jeu – « Le jeu doit être sérieux pour être jeu ! » –, mais « enluminée » par des chants polyphoniques adaptés par Tibaldus et interprétés sur scène. « Il s’agit de la bonne pièce au bon moment : Le Mariage illustre la responsabilité que chaque discours exige et donne, à l’ère du politiquement correct, une tournure actuelle à un texte qui a 70 ans », écrit Gilles Michiels dans Etcetera.

Un nouveau spectacle de Tibaldus n’est prévu que pour septembre 2020. Entre-temps, la compagnie se plonge avec une joyeuse gravité dans le répertoire de différents auteurs comme Jean Genet, Lou-Andreas Salomé, Bernard-Marie Koltès et George Bernard Shaw.

Timeau De Keyser est aussi cinéaste. En 2015, il a réalisé avec Peter Dumoulin le court-métrage De Reconstructie et en 2018, le duo Étangs Noirs a sorti un long-métrage. Un film unique, non seulement parce que tourné dans la Cité Modèle bruxelloise de Renaat Braem, mais aussi parce que la majorité des acteurs – parmi lesquels Cédric Luvuezo dans le rôle principal – habitent dans cette cité modèle. « Rien n’est ce qu’il paraît dans ce mystère énigmatique qui promet d’être un des films les plus originaux de l’année. […] À la recherche de la tension refoulée et d’un sentiment subtil de catastrophe imminente dans le quotidien, ils maintiennent le spectateur dans un état d’agitation insaisissable. » (Michael Blyth, programmateur au BFI London Film Festival)

Timeau De Keyser a entre-temps effectué un stage auprès de Jan Fabre (Belgian Rules/Belgium Rules) et de Guy Cassiers (Vergeef ons).


​​Suivez ici les projets des quatre créateurs P.U.L.S., leur processus de travail et leur dialogue.

Productions de/avec ‘Timeau De Keyser’

Nieuws over ‘Timeau De Keyser’

Article — 24 septembre 2019

P.U.L.S. à Paris

Depuis plus de trente ans, le Théâtre de la Bastille et ses spectateurs ont noué une conversation féconde avec la scène flamande. C'est dans cet esprit de découverte et d'attention à une scène dont la vitalité demeure remarquable que nous avons décidé de suivre et de partager avec vous l'expérience de P.U.L.S. (Project for Upcoming Artists for the Large Stage), un dispositif initié par Guy Cassiers et le Toneelhuis pour accompagner le travail de jeunes artistes.

Meer nieuws